mercredi 8 octobre 2008

«Ma petite entreprise... connaît pas la crise»


Source: lefigaro.fr

Désolé, chers lecteurs fidèles et impatients, pour le silence des derniers jours, silence qui risque d'ailleurs de se prolonger encore un certain temps. Je suis désormais arrivé à Sydney. Cela signifie la fin des vacances et moins de choses à raconter au quotidien. Cela signifie surtout, dans l'immédiat, m'adapter à une nouvelle vie. Je n'ai même pas eu le temps de prendre l'opéra et la baie de Sydney en photos! Qui plus est, mon premier message en tant que «Sydneyien» (au fait, comment appelle-t-on un habitant de Sydney en bon français?? en anglais, c'est: «Sydney-sider») ne portera même pas sur cette nouvelle ville/vie.

J'avoue avoir très peu suivi l'actualité depuis deux semaines. Je sais juste que la crise financière prend chaque jour des dimensions plus dramatiques, mais je n'ai pas pris le temps de lire d'analyses à ce sujet. Comme beaucoup de personnes, je me demande quelles seront les répercussions de cette crise sur l'économie réelle, et évidemment sur ma propre situation, d'autant que je suis maintenant à la tête d'une «petite entreprise» (le lien vers le site du Figaro n'est-il pas la meilleure preuve de ma nouvelle identité de «petit patron»?)

Pour l'instant, la seule répercussion concrète de l'affolement des marchés financiers est que mon pouvoir d'achat a... augmenté de 30% en l'espace de quelques jours! Le graphique ci-dessus montre en effet l'évolution de la parité franc suisse / dollar australien depuis un mois. Impressionnant, isn't it? Évidemment, cela me complique un peu la vie: je n'avais jusqu'à présent pas de conversion à effectuer, puisqu'un franc suisse valait plus ou moins un dollar australien. Je vais désormais (à condition que cela dure) devoir exercer mon calcul mental, mais je le ferai avec plaisir... et vive le franc suisse!

1 commentaire:

respeter a dit…

Je dis juste: Schnauze! J aimerais bien avoir tes problemes de conversion. De bleu! Bien a toi